COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES


Vous êtes confronté(e) à des grignotages tout au long de la journée ou régulièrement, et vous souhaitez réharmoniser votre relation à la nourriture ?

Vous présentez des compulsions sucrées et/ou salées et vous ne savez pas comment y remédier ?



Je vous accompagne pour étudier votre comportement alimentaire, afin de pointer ensemble les situations source d'une alimentation émotionnelle.


Si le fait de manger en dehors des repas ne porte pas atteinte à votre poids, cela peut nuire à votre santé. Pour cela, j'ai recours prioritairement à l'écoute, l'analyse de vos attentes et de vos penchants en terme de nourriture. Je vous assisterai pendant votre avancée vers votre objectif tout en tentant d'apaiser votre relation à la nourriture.

Le journal alimentaire est l'un de mes outils d'analyse nutritionnelle et sensorielle. Il permet de prendre conscience et de vous centrer sur les situations ou aliments déclenchant une frénésie, boulimie, hyperphagie ou autre "trouble". Je pointe votre attention sur le fait que la mention d'un "Trouble du Comportement Alimentaire" (TCA) ne peut être diagnostiqué que par un professionnel de santé mentale.



En temps que diététicienne, ma thérapie nutritionnelle ne doit pas être considérée seulement comme l’administration d’un régime alimentaire mais aussi comme un travail sur la correction de certaines croyances erronées et l'installation de nouveaux schémas de réponse. Ainsi, je vous aide à développer la dimension nutritionnelle dans une prise en charge globale.

Pour trouver des solutions qui vous correspondent, je peux vous encourager si nécessaire à travailler en parallèle avec un thérapeute (psychologue, psychiatre et/ou par l'abord de thérapies brèves telle que la pratique de l'hypnose, de la sophrologie, méditation...), en fonction de vos besoins, convictions et souhait prise en soin.


Gérard Apfeldorfer, Médecin Psychiatre à Paris, explique :

Certaines personnes tentent de se protéger de difficultés émotionnelles et relationnelles par des excès alimentaires ; cela les soulage temporairement, mais la transgression de l'interdit entraîne culpabilité et anxiété de grossir, qui aggravent les difficultés émotionnelles et relationnelles. Le cycle des réponses alimentaires émotionnelles enclenche les cycles du corps mal aimé et de la restriction cognitive".



En effet, l'alimentation a elle seule peut ne pas être " le problème" quand il s'agit là d'une réponse comportementale et émotionnelle. L'essentiel étant de prendre soin de vous, en toute bienveillance et de manière adaptée. 


Prendre rendez-vous

Cabinet ou Téléconsultation


Sofia CHARRON,

Diététicienne-Nutritionniste à Bordeaux

⫸ Cabinet | Domicile | Distance ⫷


18, rue vieillard - 33300 Bordeaux

Tel. 05 24 07 66 01

Posts récents

Voir tout