top of page

5 astuces anti-flemme de cuisiner

J'ai la flemme, c'est grave docteur* ?

C'est normal de ressentir une forme de flemmingite ou un manque de motivation pour cuisiner, surtout après une longue journée de travail ou lorsque l'emploi du temps ou le mental sont chargés.


Le vrai problème réside dans le fait que la flemmingite devienne chronique et fatigue corps et esprit. La porte d'entrée dans la fatigue chronique s'installe...


Alors voici mon répertoire d'astuces à adopter et surtout à adapter à votre rythme de vie.




ASTUCE N°1 : Planifier les repas à l'avance


Cela permet de réduire le stress lié à la préparation des repas et d'économiser du temps et de l'énergie en sachant quoi cuisiner à l'avance. Cuisiner tous les jours peut s'avérer une charge, mais un peu d'organisation saupoudrée d'anticipation peut nettement réduire la charge mentale voire même rendre cela satisfaisant.


Le menu de la semaine (pdf téléchargeable)

Il s'agira de vous questionner en amont sur le déroulé de votre semaine, jour par jour.

Ayez en tête les jours les plus compliqués versus les plus simplifiés pour vous organiser en fonction. Il parait évident que si votre lundi est "busy-busy", inutile de rajouter la charge des courses voire des repas sur cette journée.


📌 "La note du jour" comme je l'ai nommé, vous permettra de visualiser le type de journée que vous allez rencontrer, ou ce que vous y ferez. Par exemple : journée course, en déplacement, avec les enfants...


Pensez "flexibilité". Hé oui, plus on veut contrôler quelque chose de mouvant, plus on se met en difficulté. Ça marche un peu pour tout.


Si vous avez un rythme de vie qui change de semaine en semaine, impossible de positionner des repères fixes. Faites avec et surtout testez si cette méthode de planification peut devenir votre routine adéquate. Si non, laissez tomber. Il y a bien d'autres possibilités qui peuvent vous correspondre à un moment donné. Je vous laisse lire la suite ;-)


Le Batch Cooking

Quézako ? Le "batchcooking" qui veut dire "cuisine en lot" en français (mais ça doit sonner moins bien 🙃), c'est l'idée de prendre environ 2 heures le dimanche pour cuisiner les repas de la semaine.


Personnellement, je trouve cette méthode : fas-ti-dieuse. Comme je le disais plus haut : à chacun sa méthode, son organisation et sa routine personnelle. 2 heures pour cuisiner ses repas de la semaine ou du moins s'avancer un maximum pour n'avoir qu'à réchauffer ou assembler, ça fait rêver. Ou ça fait vendre ? car comptez plutôt 3 heures si vous suivez un livre avec la mise en place des ingrédients + vaisselle + refroidissement et mise en boites.


Version plats chauds

Sur le papier, la méthode semble idéale. Mais elle peut s'avérer charge mentale... surtout quand on a remué toute la semaine ou quand les sollicitations se font pressantes les weekend, ou tout simplement quand l'envie et le besoin de ne rien faire et de se reposer sont là.


💡 L'astuce que je propose et que j'ai développé avec les patients en cabinet, c'est de couper le "batch" en 2. Prévoyez un jour dans la semaine pour cuisiner jusqu'à 2 repas d'avance et rebelote 2 jours plus tard (quand c'est possible).


Encore une fois, une méthode n'est pas une règle à suivre. Et amener de la fléxibilité c'est savoir en prendre et en laisser !


Pour les adeptes du batch cooking je vous conseille le blog de Sandra Thomann aka Cuisine Addict ! Son site est une mine d'or, une ressource inépuisable de recettes et de gourmandises.


Version bento & boîte repas pour le déjeuner



ASTUCE N°2 : Utiliser des ingrédients prêt-à-l'emploi, hé oui !

Des produits transformés non cuisinés

Identifiez quels sont les aliments qui vous prennent le plus de temps ou d'énergie.

Ici j'ai pris l'exemple des légumes, puisque ce sont eux qui reviennent le plus souvent sur le tapis en consultation 😁🥦


Les légumes prêt-à-l'emploi, déjà découpés, qu'ils soient frais, surgelés voire en bocaux, peuvent complètement trouver leur place dans vos recettes pour réduire le temps de préparation. Ils sont également pratiques pour leur forme de stockage et de conservation !


Cela vous permettra d'apporter une touche de verdure, de couleur et/ou de goût à vos repas. Mais aussi de pimper votre sens visuel et de booster votre énergie.


Cette impression quelque fois de ne pas totalement s'abandonner permet aussi de cultiver une certaine forme de satisfaction et limite l'installation de la flemmingite chronique.



ASTUCE N°3 : Cuisiner en grande quantité, doublez les quantités !


Meal Prep

Si on devait donner un nom à cette méthode (en anglais of course) ce serait "meal prep". Issue des personnes hyper organisées, cette tendance s'est vue surtout développée dans le monde du sport.


Fitness ou muscu' tout le monde y va du " je ne prends pas la tête et j'assure mes besoins nutritionnels". Préparer des repas en grande quantité permet de gagner du temps et de l'énergie, car les restes peuvent être utilisés pour les repas suivants.


Je crois que c'est mon astuce préférée du prêt-à-manger maison ultra pratique. Cette méthode suppose cependant d'avoir assez de place dans le réfrigérateur et avoir un congélateur ne serait pas de luxe !

N'oubliez pas que beaucoup d'aliments se congèlent sauf ceux déjà surgelés. Comptez maximum 3 jours pour consommer vos préparations laissées au réfrigérateur.


Simple et efficace, le seul bémol c'est qu'il faut aimer les saveurs réchauffées et ne pas se lasser de manger 2 fois le même plat.




ASTUCE N°4 : Choisir des recettes simples et rapides à préparer !


Alléluia...

Des préparations simples à base de sandwichs, de bruschetta, de pizzas, de salades, de pâtes ou de soupes peuvent être des options rapides et faciles pour vos repas. Au diable les chants de la culpabilité et des injonctions has been qui servent le refrain réchauffé et en boucle du "Ce n'est pas équilibré 🎶". D'ailleurs, retrouvez dans votre espace patients plus de 1000 idées repas & recettes, dont voici quelques inspirations visuelles qui vous veulent du bien et qui devraient vous mettre en joie, je l'espère ! 😌


Les salades


Les tartines (salées ou sucrées)

Les soupes complètes


Les one pot pasta



ASTUCE N° 5 : Optimiser les cuisions (et l'énergie) : mijoter, rôtir, gratiner... !


Ces images qui parlent d'elles même ♥️





© Crédit photo Pinterest.



En fin de compte, il existe de nombreuses façons de simplifier le processus de cuisson et de rendre la préparation des repas plus facile et moins stressante. En trouvant votre méthode personnelle, vous préservez votre motivation, votre fatigue et niveau d'énergie. Il suffit d'essayer différentes approches pour trouver celle qui convient le mieux à votre style de vie, à vos préférences culinaires et surtout d'optimiser vos méthodes en fonction de vos semaines. Car le plus important dans l'organisation de vos repas à l'avance c'est aussi de pendre en compte que vous n'y arriverai pas toutes les semaines.



Ce post vous a plu ?


Mettez un ♥️ et partagez avec un proche qui a besoin de lire ça.


 

Nb : C'est grave docteur* est utilisé pour son expression commune, je ne suis pas médecin :)


585 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarios


SOFIA CHARRON DIETETICIENNE NUTRITIONNIS
  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest

Hello.

Je suis Sofia CHARRON, Diététicienne Psycho-Nutritionniste à Bordeaux et en Visio.

Je suis spécialisée en diététique comportementale et je travailles avec mes patients pour les aider à retrouver une sérénité alimentaire et/ou corporelle. Surtout quand la culpabilité, les injonctions ou tout simplement le trop d'informations deviennent toxiques et brisent le rapport à soi. J'espère que ce blog vous sera utile. Au plaisir de vous rencontrer !

bottom of page